Intervalles Lucides

sam24sepAux heures d'ouverturedim25(Aux heures d'ouverture)(GMT+02:00) Intervalles LucidesEvénementCINÉMA,FESTIVALSLUMA ARLESVilleArles cinéma et discussions en plein air

Détails

LUMA Arles organise une série de projections en plein air au Parc des Ateliers. Sur une période de trois jours, un film par jour sera présenté.

Les films mettent en jeu les relations entre les humains et non-humains, les relations inter-espèces, les mythologies et le monde naturel. Ces séances font partie d’une proposition qui comporte aussi des échanges avec des intervenants, chercheurs et cinéastes, et les spectateurs, autour de la manière dont ces films contribuent à modifier nos regards.

Septembre

La terre détient ses secrets, il y a ceux très profonds, qui dévoilent les vérités des actions de l’Homme et du soi-disant Progrès. Et il y ceux moins cachés qui affranchissent la terre de l’exploitation agricole industrielle toxique. Les deux nous apprennent aussi que la terre sait se réparer, se cicatriser, se renouveler.

24 septembre à 22h00
_Il Buco_ de Michelangelo Frammartino, Italie, 2021, 1h21
Dans les années 1960, l’Italie célèbre sa prospérité en érigeant la plus haute tour du pays. En parallèle, un groupe de jeunes spéléologues décident eux, d’en explorer la grotte la plus profonde. À 700 mètres sous-terre, ils passent inaperçus pour les habitants alentours, mais pas pour l’ermite de la région. Ils tissent avec lui des liens d’un genre particulier. Les chroniques d’Il Buco retracent les découvertes et parcours au sein d’un monde inconnu, celui des profondeurs, où se mêlent nature et mystère.

25 septembre à 21h00
_Tu crois que la terre est chose morte_ de Florence Lazard, France, 2019, 1h10
Un quart des terres de Martinique est gravement pollué après plusieurs décennies de recours incontrôlé à un pesticide extrêmement toxique (la chlordécone) utilisé pour traiter les bananeraies, première ressource d’exportation économique de l’île. Tu crois que la terre est chose morte construit un regard sur la ”crise écologique” à partir du sol martiniquais. Dans le film, la pensée autour de l’écologie ne se limite pas à la question de la nature et aux écosystèmes détériorés. Il explore les lieux de résistance à cette crise et met en scène des femmes et des hommes qui se pensent et qui agissent sur le terrain historique de la colonialité, où la lutte écologique est intriquée à celle de l’histoire coloniale.

La projection sera précédée d’une discussion.

billetterie

Plus

Date(s)

24 septembre 2022 - 25 septembre 2022 (GMT+02:00)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *