Marion Sagon, Christian Dell’Ova, Gérard Matharan

jeu10novAux heures d'ouverturesam10déc(Aux heures d'ouverture) Marion Sagon, Christian Dell’Ova, Gérard MatharanEvénementEXPOSLe RéservoirVilleSète

Détails

Marion Sagon Industrial Sunset

Avec l’exposition lndustrial Sunset, Le Réservoir présente la dernière série de peintures et de dessins numériques de Marion Sagon. Un travail qui s’articule d’architectures, le plus souvent industrielles et brutalistes – en une représentation de la domination de la nature par l’homme – de formes organiques, produites par la nature et de couleurs générées par des phénomènes naturels, tels que les couchers de soleil, dans un tout qui invite à la contemplation.

L’artiste immortalise des paysages industriels, communs dans les régions où elle a grandi et qui, par leur apparence intrigante et minimale, souvent complexe, la fascine depuis toujours. Elle tente, en présentant ce travail, d’offrir aux spectateurs une vision nouvelle, plus appréciative de ces paysages que l’on croise sans vraiment les apprécier. Pour cette exposi­tion, elle présente également quelques œuvres qui ne contiennent aucun éléments bâtis, un moyen pour l’artiste de révéler une partie de son processus de création.

Une fois placées dans l’espace de la galerie, ses œuvres créent des fenêtres ouvertes sur de nouveaux mondes où nature et constructions humaines fusionnent dans un équilibre parfait. Avec ses dessins, ses paysages digitaux, picturalisés dans une volonté de reproduire l’acte de la machine, Marion Sagon nous invite à un voyage.

Ou plutôt à un aller-retour entre les mondes virtuels qu’elle construit et notre position dans le réel. Son travail pose également la question du paysage, il s’articule autour de formes génériques et archétypales qui constituent un lieu commun. Alimenté de nombreuses références artistiques et littéraires ses œuvres semblent évoluer dans leurs propres univers, logique et codes.

Christian Dell’Ova Brèves histoires à géométrie variable

L’ensemble des œuvres présentées à l’occasion de son exposition  » Brèves histoires à géométrie variable  » montre l’évolution du travail de Christian Dell’ova. S’approprier un visuel, le recomposer, le restructurer : des réinterprétations qui engendrent un récit, subjectif, mais que chacun peut créer aussi selon son propre imaginaire. Ici, l’artiste nous propose une vision  artistique  éclectique,  aux  inspirations  underground:  visuels d’affiches décollées des murs et issues de la vie nocturne de villes comme Berlin ou Barcelone. Plaçant la musique comme un élément important de ses créations et dans sa vie, Christian Dell’ova offre une exposition à entrées variables et multiples, dans laquelle il est bien question de faire résonner de nouvelles« brèves histoires à géométrie variable».

Trois axes principaux, constants sans être systématiques, guident son travail : obtenir une dynamique forte en travaillant la forme et les volumes de ses supports : sortir du carré ou du rectangle simple pour tendre vers des compositions géométriques à la force graphique accrue, à accentuer les plans. Mixer ses créations sur l’image : collage, peinture, tissus, effets de matière, de contraste ou de proximité. Enfin, utiliser régulièrement la lumière et la transparence.
Au sein d’un espace graphique commun il confronte des références culturelles, des époques et des univers différents. Ses constructions jouent sur les plans et les profondeurs de champ, marient l’ordre et le désordre  dans  des  compositions  maîtrisées,  rigoureuses,  aux diagonales dynamiques. Images et matières se répondent, brouillent la lecture de l’oeuvre, provoquant une perte de repères visuels, un questionnement autour de la réalité de l’image.

Les oeuvres de Christian Dell’ova, nées de la rencontre avec des images, ou des objets manufacturés, s’amusent avec l’interférence ou l’opposition d’éléments plastiques, et font résonner une  « histoire », subjective.

Gérard Matharan Peintures, pastels, reliefs

30 ans se sont écoulés depuis que les grands pastels de Gérard Matharan ont éclairé l’espace Fortant de France à Sète. Depuis il a poursuivi son chemin, une vie artistique féconde en exposant à travers le monde et une démarche picturale qui l’a mené des grands pastels aux cœurs, puis aux entrelacs. L’exposition-hommage « Peintures, pastels, reliefs « , organisée par le Réservoir réunit tout un pan de son œuvre. Une soixantaine de tableaux, des reliefs et des formats imposants. On y retrouve l’essentiel de la singularité de Matharan, bataille de couleurs, créativité colorée, peinture heureuse. On imagine un artiste généreux, talentueux et pudique.

À travers la peinture et les reliefs découpés se développe une iconographie person­nelle et Matharan fait entendre sa voix singulière. On retrouve la sensibilité et la finesse de l’artiste dans l’éphémère et la transparence des pastels, l’influence et le clin d’œil à Jim Dyne dans les cœurs multicolores. Les reliefs peints sont une dualité dans l’espace entre la couleur toujours gaie et lumineuse et le volume créé par ces entrelacs qui fait vibrer la palette de couleurs vives. On perçoit à la fois une fulgurance de la volonté dans la gestuelle franche et nerveuse des pastels et une fulgurance de l’hésitation dans le méticuleux tissage des entrelacs en carton découpé.

En 2015, Matharan s’est installé à Sète et en est parti trop tôt en avril 2022 après avoir parcouru « les Chemins de Saint Jacques ». Il nous laisse une œuvre dense et remarquable et il ne fallait pas qu’elle reste enfouie et cachée. Il faut saluer le courage et l’énergie de la marraine de l’exposition, celle qu’il aimait. Son travail relativement matiériste dans les grands formats, impose un rapport physique avec la peinture ; on ne regarde pas une image, on rentre quasi corporellement dans la toile.

– Hélène de CHABERT.

Issu de la nouvelle figuration, bien que coloriste et abstrait dans la forme, Gérard Matharan introduit sur la toile un symbole figuré clairement. Soucieux de la construction et de l’équilibre dans ses compositions, il mêle et enferme dans une quadrature évoquant la consistance de la boîte, vécu et savoir

 

Plus

Date(s)

10 novembre 2022 - 10 décembre 2022

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.